avant propos...

Martine Geromini

Poétesse 

Géographe, Ex-professeure associée UQUAM, Rédactrice en chef

Artiste peintre, Fondatrice atelier de Tyna en Tunisie

De Tunis, avec passion...

Comme le dit si bien Raphaël Sadin "Le poète cherche fondamentalement et essentiellement la fulgurance d'un ailleurs et donc il est automatiquement dans la transcendance." Je suis en permanence dans la recherche de cet ailleurs dont les sources sont finalement en moi, je me dépasse en m'exprimant poétiquement ...je capte les éclairs d'une connaissance qui me nourrit et m'illumine. En m'exprimant sous forme poétique je supprime l'inutile, je simplifie et je tente d'atteindre l'âme, ce souffle de vie, une force, une dignité. Dans ma poésie le fond et la forme se rejoignent dans une écriture plus épurée. Je suis sur la route de l'innocence.

M Géromini

poème

J'ai raté le coche

 

J'ai raté le coche

de la célébrité de pacotille

de la maternité obsessionnelle

de la sociabilité convenue

de l'hypocrisie programmée

de la sexualité attendue

de la stabilité d'une chaumière

 

j'ai fait le choix de l'aventure

à petits gestes à petits pas

j'ai fait le choix du plaisir innocent

de l'émerveillement du petit matin

j'ai fait le choix de la liberté

de peindre à la nuit

d'écrire à l'aurore

de ne posséder

ni voiture ni télé

ni diamants ni bateaux

ni résidence secondaire

ni châteaux en Espagne

Je déteste les mondanités

J'ai fait le choix de la simplicité

 

j'ai fait le choix de respirer

l'odeur de la terre après la pluie

j'ai fait le choix d'entendre

le chat qui fait sa cour

j'ai fait le choix de regarder

la couleur mouvante de la mer

j'ai fait le choix de comprendre

la vie des étoiles et des oiseaux

j'ai fait le choix de rester seule

sans être triste ni déprimée

j'ai fait le choix de vivre la bohème

au lieu d'un chemin tout tracé

 

un jour j'ai dit au Canada

j'ai l'âge d'en faire à ma tête

J'ai décidé de repartir

j'ai dit qui m'aime me suive

je me suis retrouvée seule

j'ai perdu l'intégralité

des rares effets accumulés

mon déménagement à destination

n'est jamais arrivé

il est impossible de programmer

Repartir c'est reconstruire

alors on s'allège forcément

et vogue la galère

 

J'ai raté le coche

de la célébrité de pacotille

de la maternité obsessionnelle

de la sociabilité convenue

de l'hypocrisie programmée

de la sexualité attendue

de la stabilité d'une chaumière

 

La Marsa 30 avril 2021

TYNA