D'HIER & D'AUJOURD'HUI

" La poésie ne doit pas périr. Car alors, où serait l'espoir du Monde ? "

 

Léopold Sédar Senghor

LA PARENTHESE POETIQUE

Las ! que me sert que si parfaitement

 

Las ! que me sert que si parfaitement
Louas jadis et ma tresse dorée,
Et de mes yeux la beauté comparée
A deux Soleils, dont Amour finement

Tira les traits causes de ton tourment ?
Où êtes-vous, pleurs de peu de durée ?
Et mort par qui devait être honorée
Ta ferme amour et itéré serment ?

Doncques c'était le but de ta malice
De m'asservir sous ombre de service ?
Pardonne-moi, Ami, à cette fois,

Etant outrée et de dépit et d'ire ;
Mais je m'assur', quelque part que tu sois,
Qu'autant que moi tu souffres de martyre.

Louise Labé

1524-1566

 

"Baise m'encor, rebaise-moi et baise; - Donne m'en un de tes plus savoureux; - Donne m'en un de tes plus amoureux, - Je t'en rendrai quatre plus chauds que braise. - Ainsi mêlant nos baisers, tant heureux, - Jouissons-nous l'un de l'autre à notre aise.

Sonnets, XVI"

Louise Labé

Redécouvrez, à chaque numéro, les poètes d'hier et découvrez nos poètes contemporains...

Suspension…

 

La cloche du temps se noie dans les mélodies tristes des torts et des bords d’un indifférent palais

La solitude des chambres à coucher caresse les regards cachés remplis de fantômes à craquer L’intensité des routes de l’impossible se donne cette étincelle de : – On ne sait jamais où aller

Cette étroite appartenance contemple les astres à sa manière quand tout se tait

Quand on plonge au plus profond des mirages de la destinée ou dans les dilemmes de tes gouttes de rosée

Au murmure d’un dernier soleil déchiré car il ne vient qu’après les doutes

Comme des jours qui passent et font face à des âmes qui se regardent puis s’émiettent

Leur monde dansait au rythme d’une vie traversée La réalité déconsidérée et les indélébiles reflets

Des instants inquiets sur des nuages blancs et mirés dans le passé de leurs pensées

La mort tourmente l’enfance sucrée, les rêves horrifiés et les visages ridés mais qui ne vieillissent jamais

Des larmes versées et des masques portés pour mourir en tant que regard libéré ou en tant que guerrier

Les déroutes d’une bataille derrière les portes closes se manquent et rompent le front des alliés des silences du marais

 

Hanen Marouani

POESIE D'HIER

POESIE D'AUJOURD'HUI

LE TRIOMPHE DE LA NATURE

 

Voici venir enfin le joli mois de mai

Où la nature, soudain, se met à s'éveiller.

Les arbres réveillés se parent de feuillages verts,

Les platanes, les mélèzes et tous les conifères.

 

Parmi toutes ces fleurs et ces verts paysages,

Tu m'apparais soudain avec ton beau visage

Au milieu de tes tresses, devant une auréole,

Un joli lamba¹ rouge porté sur tes épaules.

 

Tes yeux bruns fixent alors un quelconque horizon,

Tes lèvres semblent murmurer de belles oraisons.

Je vois de jolies fleurs de toutes les couleurs

T'entourer de paix, de noblesse, de bonheur.,

 

Les papillons reviennent, les libelules aussi;

Les abeilles butinent avec grande minutie;

Le printemps est bien là, tous les oiseaux le chantent.

Toutes ces couleurs reflètent la nature triomphante.

 

Rocky A. Harry Rabaraona

Á Tara Shakti.

Avec toute mon admiration.

 

Rocky

A. Harry RABARAONA

Auteur

Compositeur - Interprète

Claire Vénus qui erres par les Cieux

 

Claire Vénus, qui erres par les Cieux,
Entends ma voix qui en plaints chantera,
Tant que ta face au haut du Ciel luira,
Son long travail et souci ennuyeux.

Mon oeil veillant s'attendrira bien mieux,
Et plus de pleurs te voyant jettera.
Mieux mon lit mol de larmes baignera,
De ses travaux voyant témoins tes yeux.

Donc des humains sont les lassés esprits
De doux repos et de sommeil épris.
J'endure mal tant que le Soleil luit ;

Et quand je suis quasi toute cassée,
Et que me suis mise en mon lit lassée,
Crier me faut mon mal toute la nuit.

"Lubricité et ardeur de reins n'ont rien de commun, ou bien peu avec amour."

Louise Labé

Voir l'interview de Hanen en cliquant sur le bouton ci-dessous

Rocky , sur la demande de la rédaction a accepté d'écrire une poésie sur l'une des toiles de Tara Shakti. Nous sommes heureux de vous présenter la toile de son choix et l'inspiration du poète. 

Pour visiter le site Internet des Surfs, cliquer sur l'image ci-dessous

Pour lire un extrait de "l'aventure des surfs Surfs, cliquer sur l'image ci-dessous