Edition ou Auto-édition

Il faut bien appeler un chat, un chat. L'auteur émergeant suit dans 99% des cas le même cheminement que ses congénères, avec au début, le même enthousiasme, la même et si forte conviction que son ouvrage est digne de devenir un bestseller et que bien naturellement, une illustre société d'édition ou encore une petite maison d'édition, éditant à compte d'éditeur, va reconnaitre le grall et s'en emparer au plus vite. Dans la vraie vie, sur le marché du livre, dans les méandres de ce foutoir sans nom, se glisse pourtant une quantité de surprises dignes d'un film fantastique et une vérité qui déboulonne sans un traitre mot, une certitude, une vérité qui n'en n'est plus une depuis fort longtemps : Le livre, avant d'être un "bien culturel" est une "valeur marchande", ausi fortement marketée qu'une boite de petits pois mais avec bien plus d'hypocrisie. L'auteur et sa notoriété sont également des valeurs marchandes qui, souvent, efface la part que devrait tenir le talent. 

 

Fort de ce constat, l'auteur(e) qui souhaite dépasser les rejets des premiers jours

va se retrouver devant le choix suivant :

Préambule !

Un choix personnel pour

un projet éditorial personnel !

Trouver un éditeur plus modeste ou Songer à l'auto-édition

Rappel Important !

 

L'auteur(e) et son ouvrage sont les premiers maillons de la chaîne du livre et la matière première indispensable à la vie de ce secteur économique. Il n'occupe pourtant pas une place forte et devant l'abondance de l'offre par rapport à la demande et en tenant compte des impératifs marketing des sociétés d'édition, des coûts de distribution, des frais de retour et de destruction des invendus (Oui, en France, on brûle des millions de livres), se faire une place sur le marché demande une détermination plus forte que celle réclamée par l'écriture d'un ouvrage. Se faire une bonne place, demande davantage encore et prend un peu plus de temps. 

 

Parce qu'un bon livre, sur le marché du livre est un livre qui se vend.

Pour se vendre, l'auteur doit être connu ou se faire connaitre. 

Ce qui implique.....

 

Rendez-vous le 1er décembre pour lire la suite !

www.pasvupaslu.com